fbpx

Accueil > Qui sommes-nous ? > Les Coachs du Centre Natio­nal du Coa­ching > Phi­lippe Hen­rot – Région Nord-Pas-de-Calais

Philippe Henrot

Philippe Henrot

Région Nord-Pas-de-Calais

Tél. 06 40 33 81 98
e‑Mail : philippehenrot@lecndc.com
Lin­ke­dIn : https://www.linkedin.com/in/philippe-henrot-86348773/

Le parcours de Philippe

A la tête de PH Advice, Phi­lippe Hen­rot tra­vaille aux côtés des diri­geants des Hauts-de-France qui sou­haitent assu­rer la per­for­mance de leur entre­prise tout en culti­vant leur épa­nouis­se­ment per­son­nel.

SON PARCOURS

Après une for­ma­tion d’ingénieur, Phi­lippe s’oriente vers le sec­teur du BTP. Pen­dant plus de 25 ans il occupe dif­fé­rents postes de direc­tion, tou­jours à forte com­po­sante mana­gé­riale et opé­ra­tion­nelle. En effet, il ne veut pas se can­ton­ner dans un rôle d’initiateur, il veut être aus­si sur le ter­rain, proche des équipes comme des clients pour mieux cer­ner les besoins. Il aime super­vi­ser la mise en œuvre de stra­té­gies. Plus que tout, il est très atten­tif à ce que les col­la­bo­ra­teurs s’approprient les pro­jets, impliquent leurs équipes et trans­mettent leur savoir-faire.

COMMENT LE COACHING EST ENTRÉ DANS SA VIE ?

Les années pas­sant, Phi­lippe éprouve le besoin de don­ner un autre souffle à sa vie pro­fes­sion­nelle. Il sou­haite éga­le­ment s’ancrer dans sa région, après tant de temps pas­sé en dépla­ce­ment, loin de sa famille.

Son objec­tif d’épanouissement per­son­nel asso­cié à son goût pour la trans­mis­sion et son envie d’indépendance le conduisent très natu­rel­le­ment vers le coa­ching d’affaires.

SA RENCONTRE AVEC LECNDC®

Phi­lippe se ren­seigne sur les fran­chises. Le CNDC s’impose comme une évi­dence : « le CNDC a la vue à 360°, la métho­do­lo­gie et les outils par­faits pour déployer en entre­prise ce que j’ai tou­jours aimé faire ». Au-delà de l’approche qui lui cor­res­pond par­fai­te­ment, Phi­lippe appré­cie « la méthode d’intégration du CNDC qui repose sur une véri­table sélec­tion mutuelle ».

Enthou­siaste et dyna­mique, Phi­lippe s’investit dans divers réseaux d’entrepreneurs et au sein de son école d’ingénieur où il par­ti­cipe à des simu­la­tions d’entretien d’embauche pour les der­nières années.

SES VALEURS

Toutes celles du CNDC bien sûr !

Mais aus­si l’ouverture d’esprit : « je prends un vrai plai­sir à m’enrichir et apprendre régu­liè­re­ment pour être tou­jours plus effi­cace au quo­ti­dien auprès de mes clients ».

Et l’agréabilité : « une des ver­tus motrices du confort de la rela­tion client »

Ce qui pour­rait être sa devise : « nous n’avons pas de parts dans votre socié­té, mais nous en avons dans votre réus­site et votre épa­nouis­se­ment per­son­nels ».

S’IL DEVAIT CHOISIR UNE CITATION

« Si tu donnes un pois­son à un homme, il se nour­rit une fois. Si tu lui apprends à pêcher, il se nour­ri­ra toute sa vie. »
Pro­verbe chi­nois

Pour Phi­lippe, ce pro­verbe décrit par­fai­te­ment le rôle de coach d’affaires : il n’est pas là pour dire à un diri­geant ce qu’il doit faire mais plu­tôt pour lui sug­gé­rer des solu­tions, des méthodes dont il devra s’emparer pour les trans­mettre. Il faut être « dans le faire faire et non dans le faire ».

QUAIME-T-IL FAIRE DANS SES LOISIRS ?

Ancien rug­by­man, Phi­lippe a trans­mis le virus à ses enfants. Beau­coup de valeurs de ce sport col­lec­tif peuvent se décli­ner dans les pro­jets d’entreprise : les com­pé­tences de cha­cun sont autant de richesses pour bien fonc­tion­ner. On connaît les forces et fai­blesses des uns et des autres, pour avan­cer ensemble, avec res­pect et soli­da­ri­té. On attri­bue à chaque coéqui­pier un poste en fonc­tion de ses capa­ci­tés, en cohé­rence avec les apti­tudes des autres, pour favo­ri­ser l’intelligence tac­tique et la prise d’initiative.

Du rug­by, Phi­lippe est pas­sé… au golf. Si ce choix peut paraître para­doxal, il suit par­fai­te­ment son che­mi­ne­ment per­son­nel. D’acteur au ser­vice d’une vision col­lec­tive, Phi­lippe devient stra­tège à la recherche du geste par­fait : « au golf on tra­vaille sur soi, il faut tou­jours ana­ly­ser et pen­ser au coup d’après. On peut tou­jours avoir une défaillance, même sur ce qu’on pen­sait acquis. On apprend de ses échecs, il faut aller de l’avant ».

Et le dix-neu­vième trou est au golf ce que la troi­sième mi-temps est au rug­by : un vrai moment de par­tage et de convi­via­li­té.

La méthodologie de Philippe

LA SÉANCE DÉCOUVERTE

La séance Décou­verte est un moment d’échange que Phi­lippe appré­cie par­ti­cu­liè­re­ment. C’est véri­ta­ble­ment un pre­mier ren­dez-vous de coa­ching. On ren­contre un diri­geant, on entre dans son uni­vers. On cla­ri­fie ce qu’il sou­haite chan­ger en lui et au sein de sa socié­té. On iden­ti­fie les effets de levier à aller cher­cher pour conduire au chan­ge­ment. Puis on décide, ou non, d’entamer une col­la­bo­ra­tion.

LES PROGRAMMES

Grâce au coa­ching pro­fes­sion­nel, Phi­lippe par­tage ce qu’il a sou­hai­té et mis en place pour lui-même : trou­ver le bon équi­libre entre épa­nouis­se­ment per­son­nel et réa­li­sa­tion pro­fes­sion­nelle.

En s’appuyant sur la métho­do­lo­gie du CNDC, il met au ser­vice des diri­geants tout ce qu’il a reti­ré de sa vie pro­fes­sion­nelle anté­rieure : défi­nir un pro­jet d’entreprise, amé­lio­rer son lea­der­ship, pilo­ter l’activité, opti­mi­ser les finances, mar­ke­ter l’offre… Une approche glo­bale et dans la durée, qui ne souffre ni rou­tine, ni réponse toute faite : une dif­fi­cul­té qui ne sem­blait pas prio­ri­taire peut le deve­nir, un évé­ne­ment inat­ten­du peut déclen­cher un nou­veau besoin.

LES ATELIERS

« J’adore ani­mer des réunions ! ». Phi­lippe adapte cet outil puis­sant et inter­ac­tif que sont les ate­liers en fonc­tion du besoin : pour un chef d’entreprise en réponse à sa pro­blé­ma­tique, ou pour plu­sieurs diri­geants sur un thème pré­cis, avec l’éventuelle inter­ven­tion de par­te­naires exté­rieurs.

Quelle que soit la confi­gu­ra­tion ou le temps pas­sé, le constat est tou­jours le même : des diri­geants boos­tés par ces échanges, plus confiants, et prêts à mettre en œuvre immé­dia­te­ment ce qu’ils ont appris.

L’interaction s’applique aus­si au sein même du CNDC puisque chaque coach peut sou­mettre aux autres membres de nou­veaux thèmes, qu’ils vont tra­vailler ensemble s’ils les retiennent.

Cas clients

1. Équipement et management

OBJECTIF

Une entre­prise du sec­teur du BTP cherche à fédé­rer l’équipe com­mer­ciale et amé­lio­rer sa rela­tion client.

SOLUTIONS

La pre­mière étape consiste à écrire la vision de l’entreprise pour défi­nir les objec­tifs de cha­cun. Puis Phi­lippe aide le direc­teur à cher­cher les bonnes pra­tiques, pour s’adapter en fonc­tion du pro­fil de chaque col­la­bo­ra­teur et en tirer le meilleur sur le ter­rain. Ils tra­vaillent éga­le­ment à déve­lop­per le cha­risme et le lea­der­ship des mana­gers. Ils réflé­chissent enfin à la mise en place de nou­veaux pro­cess de fonc­tion­ne­ment pour que les col­la­bo­ra­teurs com­mu­niquent mieux en interne.

L’équipe de son côté déter­mine le pro­fil des clients pour apprendre à mieux écou­ter leurs besoins et faire preuve d’une plus grande adap­ta­bi­li­té.

BÉNÉFICES

Plus per­for­mants dans la rela­tion, les com­mer­ciaux ont consi­dé­ra­ble­ment accru la satis­fac­tion client. Les clients ont été plus impli­qués dans le déve­lop­pe­ment des pro­duits, favo­ri­sant l’extension de la gamme. Le chiffre d’affaires s’en est bien sûr res­sen­ti.

Contactez Philippe

Page Contact
Je sou­haite m’ins­crire à la news­let­ter

Abonnez-vous à la Newsletter de Philippe

News­let­ter PH

L’actualité de Philippe

TÉMOIGNAGES CLIENTS

menu
menu