fbpx
Pourquoi devenir coach d’affaires ?
Devenir coach

Le coa­ching d’affaires consiste à accom­pa­gner un.e dirigeant·e d’entreprise – essen­tiel­le­ment TPE et PME quel que soit le sec­teur d’activité – de façon per­son­na­li­sée en lui fai­sant prendre du recul sur sa situa­tion pour cla­ri­fier ses objec­tifs sur le plan per­son­nel et pro­fes­sion­nel. Puis le coa­ching l’aide à éla­bo­rer son propre plan d’action et à bas­cu­ler dans l’action en réa­li­sant ce plan d’action.

Un métier d’aide reposant sur une relation de grande confiance

Le coach d’affaires est un par­te­naire de confiance dont la mis­sion consiste à aider le diri­geant de TPE PME à s’épanouir et être bien per­son­nel­le­ment, tout en opti­mi­sant les per­for­mances de son entreprise.
Le coach d’affaires ren­force le diri­geant pour lui per­mettre de mieux exer­cer et orga­ni­ser ses res­pon­sa­bi­li­tés : la démarche est d’apprendre à faire, et non de faire à la place, une logique que pour­ra éga­le­ment appli­quer le diri­geant vis-à-vis de ses col­la­bo­ra­teurs (ce qui dif­fé­ren­cie le coa­ching du consulting).

À qui s’adresse le coach d’affaires ?

Le coach d’affaires s’adresse aux diri­geants de TPE-PME, quel que soit leur sec­teur, ce qui l’amène à tra­vailler sur une grande richesse de situa­tions d’entreprises, et à ren­con­trer une grande diver­si­té de per­sonnes. Le coa­ching d’affaires est une dis­ci­pline de géné­ra­liste qui consiste à accom­pa­gner le chef d’entreprise dans ses prises de déci­sion par l’art du ques­tion­ne­ment, avec une approche transverse :
le coach d’affaires va inter­ve­nir sur de nom­breux domaines de l’entreprise comme l’animation de l’équipe et le recru­te­ment, la ges­tion finan­cière et la tré­so­re­rie, le posi­tion­ne­ment mar­ke­ting et le déve­lop­pe­ment com­mer­cial, l’organisation de l’entreprise, la vision (ce qui dif­fé­ren­cie le coa­ching et le consul­ting qui sou­vent apporte une exper­tise sec­to­rielle ou fonc­tion­nelle et par­tage les meilleures pra­tiques d’un domaine d’activité)…

Un modèle économique qui permet de vivre sereinement de son métier

Parce que le coach d’affaires tra­vaille avec le diri­geant d’entreprise sur de meilleures prises de déci­sion dans des domaines où l’amélioration et l’optimisation ont des impacts très visibles, le coach d’affaires amène une forte valeur ajou­tée clai­re­ment iden­ti­fiable. Le diri­geant d’entreprise est de ce fait dis­po­sé à rému­né­rer cor­rec­te­ment le coach d’affaires.
Par ailleurs, le coa­ching d’affaires dure tant que les pro­grès sur le plan per­son­nel et pro­fes­sion­nel sont avé­rés et que le diri­geant d’entreprise y adhère, avec la fré­quence que per­mettent ces progrès.

Que peut gagner un coach d’affaires ?

Un coach d’affaires peut envi­sa­ger de géné­rer au-delà de 120 000 € HT de chiffre d’affaires par an (soit 144 000 € TTC) dès la deuxième année d’installation avec un cycle de géné­ra­tion de contacts et trans­for­ma­tion plus rapide (gain de temps et d’efficacité car en prise directe avec le diri­geant de TPE-PME). Cela peut être d’un sou­la­ge­ment cer­tain pour les coachs/consultants en acti­vi­té qui, sou­vent, ne sont pas les plus à l’aise commercialement.

Le coaching d’affaires, un créneau porteur

Sur le plan éco­no­mique, le coa­ching d’affaires est un cré­neau en pleine expan­sion : il concerne 3,8 mil­lions de PME et TPE sur tout le ter­ri­toire fran­çais, et les besoins sont crois­sants. En effet, le « métier » de chef d’entreprise a connu une évo­lu­tion rapide avec une com­plexi­té crois­sante dans le contexte mon­dia­li­sé et digitalisé.

La possibilité de « changer de vie »

Être coach d’affaires, c’est avoir la pos­si­bi­li­té de deve­nir soi-même entre­pre­neur, d’être capable de créer et diri­ger sa propre socié­té, ce qui passe par la maî­trise de l’entrepreneuriat et de com­pé­tences telles que savoir conqué­rir et fidé­li­ser ses clients, déve­lop­per son por­te­feuille, savoir gérer, et com­prendre les rouages finan­ciers et la tré­so­re­rie, avoir un bon rela­tion­nel, savoir réseau­ter comme savoir s’entourer.
Faire preuve de per­sé­vé­rance, d’une bonne résis­tance au stress, avoir le goût du chal­lenge, de l’enthousiasme, une forte auto­no­mie et une bonne orga­ni­sa­tion, savoir gérer son temps et ses prio­ri­tés, être orien­té « résultats ».
Deve­nir coach d’affaires, c’est la pos­si­bi­li­té de se pro­je­ter avec plé­ni­tude dans les 3 à 5 ans, voire au-delà, d’être plus libre, plus authen­tique et de rendre ses proches plus heureux.

Pour des com­plé­ments d’information ou prendre ren­dez-vous 
avec un conseiller-fon­da­teur, contac­tez Patri­cia Rouot.

Coordinatrice pédagogique Patricia Rouot

Patricia Rouot
Coordinatrice pédagogique

Du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
eMail : patriciarouot@lecndc.com

Tél. : 06 07 26 33 25

menu
menu