fbpx

L’indépendance… Métier en devenir

Durant de nom­breuses années vous avez contri­bué à la trans­for­ma­tion des orga­ni­sa­tions et l’optimisation des per­for­mances des BU de l’entreprise. Vos capa­ci­tés de lea­der, vous ont per­mis de bri­guer des postes de haut vol mais à pré­sent l’envie d’indépendance se fait for­te­ment res­sen­tir et vous réflé­chis­sez à la pro­chaine impul­sion que vous sou­hai­tez don­ner à votre car­rière professionnelle.

Dans ce car­re­four des options s’ouvrent à vous « Por­tage sala­rial, mis­sion free­lance, totale indé­pen­dance »… Les choix sont larges et les métiers éga­le­ment. Consul­tant, Coach… dif­fi­cile de s’y retrou­ver et de savoir l’orientation qui cor­res­pon­dra le plus à notre pro­fil. Une seule cer­ti­tude, vous êtes dis­po­sé à faire le saut dans l’indépendance.

Afin de vous per­mettre de vous confron­ter avec les dif­fé­rentes oppor­tu­ni­tés qui s’ouvrent à vous, nous vous pro­po­sons de reve­nir sur deux métiers les plus sou­vent visés : le consul­ting et le coa­ching.

Consulting

En 2016, les cabi­nets de conseil en stra­té­gie et mana­ge­ment ont fait une très bonne année. Pour la qua­trième année, le mar­ché affiche une crois­sance forte et encou­ra­geante pour toutes les per­sonnes sou­hai­tant orien­ter leur pro­fil vers le consul­ting. Consullt’in France, a mené une étude qui confirme que le chiffre d’affaires pour 2016, s’élevait à 5,9 mil­liards d’€.

Nul doute que le poten­tiel est pré­sent et que le mar­ché est serein. Mais que se passe-t-il der­rière ces chiffres ? A quel moment fait-on appel à un consul­tant ? Dans quelles cir­cons­tances le consul­tant opère-t-il ? Et sur­tout quelles sont ces prérogatives ?

Le consul­tant est avant tout un pres­ta­taire de ser­vices qui a pour but de conseiller les entre­prises sur une exper­tise pré­cise. Sans être des spé­cia­listes, vous dis­po­sez d’un savoir-faire avé­ré dans un domaine pré­cis. Les cir­cons­tances pour faire appel à un consul­tant sont nom­breuses « Recherche d’une exper­tise spé­cia­li­sée non pré­sente au sein de l’entreprise, besoin de confir­mer un point de vue, gagner en cré­di­bi­li­té, notam­ment lors de la pré­sen­ta­tion d’un dos­sier tech­nique dans le but d’appuyer une déci­sion prise par le direc­teur de l’entreprise. Dans ce même besoin, les ser­vices pro­po­sés par les consul­tants sont nom­breux : pla­ni­fi­ca­tion stra­té­gique, conseil en orga­ni­sa­tion, ges­tion des res­sources humaines, l’analyse de l’environnement orga­ni­sa­tion­nel, indi­ca­teurs de performances…

À la lec­ture de ces quelques mots, il est inté­res­sant de rete­nir un point : on fait appel au consul­tant pour un besoin pré­cis, une exper­tise pré­cise qui va emme­ner le consul­tant à mettre en place une solu­tion prag­ma­tique et en cohé­rence avec les besoins de l’entreprise.

Coaching

Struc­tu­ré dans les années 80 dans les pays anglo-saxons, le coa­ching reste un métier neuf qui répond à des attentes opé­ra­tion­nelles. À l’image des spor­tifs de haut niveau qui font appel à un coach, ce métier s’est pro­fes­sion­na­li­sé dans une réflexion : accom­pa­gner l’entreprise à per­for­mer au tra­vers de tech­niques poin­tues qui emmè­ne­ront les coaches à sor­tir in-fine de leur zone de confort.

Fin 2017, on comp­tait envi­ron 53 300 coachs dans le monde, chiffre qui confirme l’évolution pro­gres­sive de ce métier. 46 % des coachs ont moins de 50 ans, 54 % ont plus de 50 ans. Un sur cinq a entre 50 et 54 ans, et un peu plus de la moi­tié entre 45 et 59 ans.

Les coachs cadres / diri­geants / res­pon­sables RH sont plus jeunes. Près de la moi­tié d’entre eux ont moins de 45 ans. 28 % ont moins de 40 ans, contre 15 % pour les coachs indé­pen­dants. Plus géné­ra­liste, le coa­ching est avant tout un lien de confiance qui se crée sur la durée. Contrai­re­ment au consul­tant qui est contac­té pour résoudre une pro­blé­ma­tique, le coach va lui, inté­grer une réflexion posi­tion­née sur les objec­tifs du diri­geant. De même, le coach n’a pas pour mis­sion de faire à la place du diri­geant mais d’accom­pa­gner le diri­geant à réflé­chir et implé­men­ter des solu­tions durables avec le sup­port du coach. Il s’agit d’un tra­vail col­la­bo­ra­tif entre deux acteurs qui ont pour mis­sion un point com­mun : opti­mi­ser la per­for­mance opérationnelle.

Coa­ching ou consul­ting, nous espé­rons que cette approche vous per­met­tra de vous y retrou­ver et choi­sir l’option qui cor­res­pon­dra le plus à votre déve­lop­pe­ment per­son­nel et professionnel.

Devenez coach, un métier d’avenir

Futur Consultant ou Futur Coach, nous pouvous vous éclairer

menu
menu