fbpx

Projet Collectif et Objectifs Individuels pour susciter l’envie et rester concret

managementDéjà un pre­mier tri­mestre pas­sé, et pour­tant tel­le­ment de choses à faire. Alors quel est le 1er bilan que vous dres­sez pour votre pro­jet 2017 ? plu­tôt posi­tif, ou pas tout à fait satisfaisant.

Per­son­nel­le­ment, j’ai tou­jours une approche posi­tive des évé­ne­ments, ce que l’on appelle voir le verre à moi­tié plein plu­tôt qu’à moi­tié vide ! cela fait du bien au moral, et c’est plu­tôt contagieux.
Mais au-delà de cette pos­ture que je vous conseille d’entretenir, il est essen­tiel de savoir faire le tri de vos objec­tifs, de tra­vailler sur des échelles de prio­ri­tés, et ensuite de res­ter foca­li­sé sur les actions prio­ri­taires, pour vous, vos col­lègues, vos col­la­bo­ra­teurs (il est essen­tiel que l’équipe connaisse et par­tage les mêmes objec­tifs prioritaires)

Savoir faire le tri
Indi­vi­duel­le­ment, nous sommes constam­ment sol­li­ci­tés par de nom­breuses per­sonnes, sur de nom­breux sujets, et nous-mêmes, nous avons ten­dance à nous sur­ali­men­ter en infor­ma­tions, en mails, en réunions.
Face à cette hyper­ac­ti­vi­té, qui dans un pre­mier temps peut être très sti­mu­lante, voire eupho­ri­sante, pour bon nombre d’entre nous, il faut savoir prendre le temps de faire des pauses. Pour mieux gérer votre tra­jec­toire, et évi­ter des « dis­per­sions », pour vous et les per­sonnes qui vous entourent.

C’est bien là l’enjeu pour cha­cun d’entre nous : savoir faire face à une com­plexi­té gran­dis­sante des sujets à tra­vailler, avec une néces­si­té de chan­ge­ment rapide, le tout accom­pa­gné par des outils tech­no­lo­giques hyper-per­for­mants qui mettent à l’épreuve nos capa­ci­tés  intel­lec­tuelle et physique.
Donc au final, il ne s’agit pas de cou­rir après toutes les sol­li­ci­ta­tions, toutes les pos­si­bi­li­tés, mais bien au contraire, de choi­sir, de ne pas se dis­per­ser et de tenir ses enga­ge­ments. L’outil idéal : le plan de pro­grès (objec­tifs SMART, pla­ni­fi­ca­tion, allocation).

Allier Auto­no­mie et Coordination
Et pour libé­rer la créa­ti­vi­té de cha­cun, tout en assu­rant la cohé­rence de toutes les actions, je vous encou­rage à évo­luer vers un nou­veau mode de fonc­tion­ne­ment, qui soit à la fois :
– Plus agile, pour cas­ser les mau­vaises habi­tudes, créer de nou­veaux modes de fonctionnement,
– Plus fru­gal, faire plus avec moins de res­sources. Et c’est là où votre ingé­nio­si­té, la vôtre et celle de votre équipe, cou­plée aux nou­velles tech­no­lo­gies doivent vous per­mettre d’entrer en mode « efficacité »,
– Plus proche, avec col­la­bo­ra­teurs, col­lègues, clients, fournisseurs,
– Plus auto­nome, pour que cha­cun s’épanouisse dans son travail,
– Plus « syn­chro­ni­sé », pour que les démarches indi­vi­duelles s’inscrivent dans un pro­jet com­mun sous forme d’intel­li­gence col­lec­tive,
– Pour vous ins­pi­rer sur le sujet, je vous recom­mande l’ouvrage de Fré­dé­ric LALOUX, « Réin­ven­ting Orga­ni­za­tions, vers des com­mu­nau­tés de tra­vail inspirées ».

Agir pour plus d’efficacité
Et pour conclure, soyez convain­cu que toutes ces sug­ges­tions ne sont pas réser­vées aux grandes struc­tures ; cha­cun à son niveau, dans son envi­ron­ne­ment, peut y travailler.

Avec un der­nier point essen­tiel : adop­ter la démarche « petit pas par petit pas », pour être ambi­tieux dans vos pro­jets, tout en res­tant prag­ma­tique au quo­ti­dien. L’accumulation des « petits pas » est la meilleure tech­nique pour aller loin, en se préservant !

bouton decouverte

menu
menu