Peut-on (vraiment bien) gagner sa vie en tant que coach d’affaires ?

Bien gagner sa vie en tant que coach

Le coa­ching d’affaires consiste à accom­pa­gner un·e dirigeant·e d’entreprise ‑TPE et PME de tout sec­teur- de façon per­son­na­li­sée pour lui faire prendre du recul sur sa situa­tion puis l’aider à éla­bo­rer un plan d’action et à le réa­li­ser dans la pra­tique avec des résul­tats tan­gibles à la clé.

C’est un métier pas­sion­nant qui est mené aux côtés du diri­geant, au cœur de son entre­prise, riche de la diver­si­té des sec­teurs d’activités et domaines de l’entreprise cou­verts et des varié­tés des pro­fils de diri­geants accompagnés.

Mais est-ce un métier dans lequel il est pos­sible de gagner sa vie, voire de très bien la gagner ? et au bout de com­bien de temps, et dans quelles conditions ?

Sur­tout quand ‑d’après l’ICF- seuls 4% des coachs (toutes spé­cia­li­tés confon­dues) arrivent à vivre exclu­si­ve­ment de leur métier en France.

Dans cet article, nous osons poser la ques­tion et sur­tout y appor­ter nos réponses sans tabou…

Le coaching d’affaires, un métier à forte valeur ajoutée…

Le coach d’affaires se posi­tionne comme un par­te­naire de confiance auprès du diri­geant de TPE PME qui est sou­vent seul et noyé dans le quo­ti­dien. Il l’aide à prendre de meilleures déci­sions plus rapi­de­ment, plus sûre­ment grâce à son recul et à son expé­rience, ain­si qu’à la méthode qu’il apporte. C’est ain­si qu’il arrive à aider le diri­geant à iden­ti­fier son poten­tiel et celui de son entre­prise, et à l’accompagner dans la mise en œuvre et  l’atteinte de ses objec­tifs avec tou­jours un prin­cipe essen­tiel et récur­rent : tra­vailler dif­fé­rem­ment pour amé­lio­rer les per­for­mances de l’entreprise tout en pré­ser­vant ou amé­lio­rant sa qua­li­té de vie.

De ce fait, le coach d’affaires contri­bue à créer de façon signi­fi­ca­tive de la valeur ajou­tée pour l’entreprise et son dirigeant.

Et dès lors que cette créa­tion de valeur ajou­tée devient mesu­rable et cor­ré­lée au tra­vail effec­tué avec le coach d’affaires, ce der­nier peut pré­tendre à posi­tion­ner le niveau tari­faire de ses pres­ta­tions vers le haut.

Pour illus­trer le pro­pos, un coach d’affaires pour­ra typi­que­ment contri­buer à étof­fer et moti­ver l’équipe, à amé­lio­rer le posi­tion­ne­ment de l’entreprise, à abor­der des mou­ve­ments stra­té­giques, à ratio­na­li­ser la ges­tion du temps du diri­geant, à conso­li­der la tré­so­re­rie et la ren­ta­bi­li­té… avec à la clé de réels béné­fices chif­frables pour l’entreprise et son dirigeant !

Du reste, voi­là pour­quoi se lan­cer dans le coa­ching d’affaires néces­site une bonne connais­sance et expé­rience du monde de l’entreprise, pour pou­voir se posi­tion­ner au bon niveau sur les sujets créa­teurs de forte valeur ajoutée.

Voi­là aus­si pour­quoi le coa­ching d’affaires néces­site ‑par-delà une véri­table envie d’aider l’autre et de se mettre à sa place (empa­thie)- de bonnes capa­ci­tés com­mer­ciales pour ne pas se « bra­der » au moment de signer les mis­sions d’accompagnement, et de bonnes capa­ci­tés d’organisation pour res­ter très focus et orien­té résultats.

… qui permet de générer un chiffre d’affaires significatif et pérenne tout en préservant sa qualité de vie…

Fort de la capa­ci­té de créa­tion de valeur rapide qu’apporte votre tra­vail, vous posi­tion­nez vos tarifs vers le haut et vous ne vous « bra­dez » pas lors de la signa­ture de vos mis­sions d’accompagnement.

Vous avez un pro­ces­sus com­mer­cial effi­cace qui vous per­met de concré­ti­ser rapidement.

Puis lors de la réa­li­sa­tion de vos coa­chings, vous allez à l’essentiel en posant les bonnes ques­tions et en accom­pa­gnant le diri­geant dans le pas­sage à l’action sans tom­ber dans la pos­ture de celui qui « fait à la place de »

C’est comme cela que votre acti­vi­té va atteindre un niveau de chiffre d’affaires signi­fi­ca­tif sans avoir besoin de tra­vailler 70 heures par semaine.

Bien sûr qu’au début il vous fau­dra à la fois apprendre le métier, trou­ver vos clients et les fidé­li­ser, et que ces acti­vi­tés vous pren­dront du temps, mais vous serez rôdé·e assez vite et vous opti­mi­se­rez cela.

S’il n’y a pas de sta­tis­tiques glo­bales sur le chiffre d’affaires d’un coach d’affaires, nous consta­tons chez les coachs par­te­naires Le Centre Natio­nal Du Coa­ching que le niveau de chiffre d’affaires pour­ra atteindre 120 000 à 160 000 euros HT dès la deuxième année d’installation avec une dizaine de clients qui vous mobi­li­se­ront 3 ou 4 jours par semaine en séances de coaching.

A noter éga­le­ment que si vous faites ce qu’il faut pour tou­jours vous renou­ve­ler et res­ter sur cette ligne de créa­tion de valeur, vous fidé­li­se­rez vos clients ‑la durée moyenne d’une mis­sion est éva­luée à 18 mois pour les coachs par­te­naires Le Centre Natio­nal du Coa­ching- et vous aurez la pos­si­bi­li­té de géné­rer du chiffre d’affaires sup­plé­men­taire, par exemple en aug­men­tant l’intensité de vos pro­grammes de coa­ching ou en coa­chant des collaborateurs.

Fidé­li­ser vos clients vous garan­ti­ra la péren­ni­té de votre chiffre d’affaires, et ce d’autant que vous tra­vaille­rez avec des clients de sec­teurs et pro­fils très diversifiés.

… et une bonne rentabilité

Dans votre acti­vi­té de coach d’affaires, les charges prin­ci­pales d’exploitation ‑en dehors de votre rému­né­ra­tion et charges asso­ciées- seront consti­tuées des dépenses com­mer­ciales / mar­ke­ting, du loyer éven­tuel (cer­tains coachs tra­vaillent de chez eux), des frais ban­caires / juri­diques d’assurance / comp­tables, des dépla­ce­ments (en sachant que le coa­ching d’affaires est un métier de proxi­mi­té). Pré­voyez éga­le­ment une rede­vance si vous envi­sa­gez de rejoindre un réseau.

Tout ceci vous per­met­tra de géné­rer pour le niveau d’activité évo­qué dans le para­graphe pré­cé­dent un niveau de ren­ta­bi­li­té confortable.

Il est dif­fi­cile d’être plus pré­cis à ce stade compte tenu des variables mul­tiples à prendre en compte, mais une simu­la­tion avant de se lan­cer aide­ra à cla­ri­fier ce à quoi vous pou­vez vous attendre. Du reste, c’est ce que nous pro­po­sons de regar­der avec les can­di­dats qui pos­tulent pour rejoindre le réseau Le Centre Natio­nal du Coaching.

Et ma rémunération dans tout cela ?

Le coach d’affaires a le sta­tut de diri­geant d’entreprise à part entière, or sou­vent les can­di­dats qui se lancent dans le coa­ching d’affaires sont des cadres supé­rieurs qui viennent du monde du sala­riat. Il y a donc un ajus­te­ment à pré­voir pour rai­son­ner en « package » glo­bal de diri­geant si vous vous lan­cez. Car ce package peut inclure, outre la rému­né­ra­tion directe, des avan­tages comme la prise en charge d’une voi­ture de fonc­tion, d’une mutuelle, d’une pré­voyance plus ou moins solides pour vous-même et poten­tiel­le­ment votre famille.

Pour opti­mi­ser votre package, il sera éga­le­ment utile de rai­son­ner en fonc­tion de la fis­ca­li­té, rai­son pour laquelle le sup­port d’un bon expert-comp­table et/ou avo­cat est tout à fait recom­man­dé pour vous lancer.

Il n’y a pas de sta­tis­tiques publiques dis­po­nibles sur la rému­né­ra­tion moyenne des coachs d’affaires en France. Il n’y en a pas non plus sur les écarts de rému­né­ra­tions entre coachs d’affaires qui peuvent être signi­fi­ca­tifs assurément.

Pour être concret, nous esti­mons chez Le Centre Natio­nal du Coa­ching, qu’un coach d’affaires peut gagner entre 3 000 et 6 000 euros nets par mois dès la deuxième année d’installation.

Conclusion

Le métier de coach d’affaires est pas­sion­nant et on peut tout à fait bien y gagner sa vie, nous espé­rons que cet article a pu vous éclai­rer à ce sujet.

Compte tenu des écarts de rému­né­ra­tions pos­sibles entre coachs d’affaires, il ne faut pas hési­ter à se rap­pro­cher d’une part d’autres coachs pour se faire une idée de com­bien ils peuvent gagner, et d’autre part de pro­fes­sion­nels comp­tables pour faire les bons choix et opti­mi­ser sa rému­né­ra­tion pour sa situa­tion particulière.

Et main­te­nant, à vous de jouer !

Vous vous posez la question 
de devenir coach professionnel ?

Téléchargez le livre blanc – Devenir coach d'affaires
comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu