fbpx

3 clefs pour préserver votre envie de reprendre « le collier » après vous être ressourcé et reposé pendant l’été

3 clefs pour préserver votre envie d'entreprendre

Diri­geants, vous êtes nom­breux à res­sen­tir du doute, par­fois de la las­si­tude et même de la soli­tude.

Pour­tant, vous ne le savez pas ou vous ne le res­sen­tez pas, mais vous avez toutes les capa­ci­tés pour dépas­ser ces sen­ti­ments qui s’installent lorsque les cir­cons­tances ne sont pas toutes favo­rables. Ils peuvent même avoir ten­dance à noir­cir votre humeur et votre esprit plus que de rai­son. Nous vous livrons 3 clefs des­ti­nées bien vivre votre ren­trée.

Cultivez votre tranquillité d’esprit

Par défi­ni­tion, un entre­pre­neur est sur-sol­li­ci­té : son enga­ge­ment, ses res­pon­sa­bi­li­tés sont par­fois mises à mal par un pré­sent qu’il doit vivre à fond pour faire avan­cer son pro­jet. Au fil du temps, il oublie qu’il lui est pos­sible de choi­sir son état d’être, qu’il lui est pos­sible de vivre son quo­ti­dien autre­ment ; de prendre du recul. C’est lorsque l’on prend conscience de ce dys­fonc­tion­ne­ment que l’on devient vrai­ment capable d’examiner de façon prag­ma­tique et rai­son­née toutes les situa­tions. Lorsque notre esprit est apai­sé, la confiance et la bien­veillance res­sur­gissent et offrent un ter­rain pro­pice à prendre de bonnes déci­sions et les faire adop­ter.

Reconnectez-vous à vos passions

En tant que diri­geant, lorsque que quelque chose se passe mal, on est par­fois ten­té de reje­ter la faute sur ses col­la­bo­ra­teurs. En fait, c’est le signe que l’on a oublié la joie que l’on peut res­sen­tir à faire ses propres choix et de les assu­mer… Que l’on s’est décon­nec­té de ce qui a nour­ri son envie d’entreprendre, ce qui nous motive, ce qui nous per­met de res­ter déter­mi­né et per­sé­vé­rant au-delà des dif­fi­cul­tés. Un entre­pre­neur a les res­sources qui lui per­mettent de s’améliorer chaque jour, de déve­lop­per ses com­pé­tences, de s’appuyer sur ses expé­riences pour­vu qu’il ne se donne les moyens de s’écouter, de se recon­nec­ter avec le plai­sir qu’il a éprou­vé à ima­gi­ner, conce­voir puis voir avan­cer son pro­jet.

Faites preuve d’empathie

L’empathie, c’est s’intéresser aux autres, les écou­ter. C’est l’état d’être idéal pour créer des rela­tions har­mo­nieuses. Avez-vous cette capa­ci­té à per­ce­voir ou com­prendre les états émo­tion­nels de votre entou­rage ? Por­tez-vous atten­tion aux signaux émo­tion­nels émis par vos col­la­bo­ra­teurs, par leur visage, leurs pos­tures ou le ton de leurs conver­sa­tions ? L’empathie peut être un for­mi­dable levier de com­mu­ni­ca­tion, d’échange et de com­pré­hen­sion. L’empathie peut vous per­mettre de détec­ter les incom­pré­hen­sions, les pertes de moti­va­tion et d’y remé­dier avant-même qu’elles se mani­festent de façon concrète. Ce qu’il y a de for­mi­dable lorsque l’on se ques­tionne sur l’empathie, c’est que l’on com­mence tou­jours par obser­ver ses propres intui­tions, ses sen­ti­ments et ses émo­tions dans le détail, par se recon­nec­ter avec soi-même, en redé­cou­vrant ses com­por­te­ments, ses méca­nismes et ses croyances ; en résu­mé, vous vous aidez tout en aidant les autres.

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu