fbpx

Quelles sont les clefs pour garder ses équipes motivées après la crise sanitaire, même à distance ?

garder ses équipes motivées

Le télé­tra­vail s’est ins­tal­lé dura­ble­ment dans les entre­prises. La plu­part d’entre elles sont contraintes de com­bi­ner, pour leurs équipes, des acti­vi­tés dans leurs bureaux et à dis­tance. En télé­tra­vail, la fron­tière entre vie pri­vée et vie pro­fes­sion­nelle a ten­dance à s’estomper. Une forme de culpa­bi­li­té peut s’installer et pro­duire des effets psy­cho­lo­giques néfastes comme celui d’être connec­té à toute heure, d’être dis­po­nible en per­ma­nence voire d’en faire plus que deman­dé pour prou­ver que l’on est res­té pro­duc­tif. Dans ces condi­tions, la moti­va­tion devient fra­gile ; un inci­dent à prio­ri ano­din dans un contexte nor­mal, un mail mal­adroit, un pro­pos en visio­con­fé­rence mal inter­pré­té et celle-ci peut aus­si­tôt être mise à mal. En qua­li­té de coach d’affaires, au tra­vers des expé­riences vécues des entre­pre­neurs que nous accom­pa­gnons, voi­ci quelques clefs que nous sou­hai­tons par­ta­ger.

Soyez honnête et transparent dans vos propos

Vous ne pou­vez pas ins­tau­rer de la confiance sans infor­mer conve­na­ble­ment vos équipes sur votre stra­té­gie, sa réorien­ta­tion, et ce que vous atten­dez d’eux à ce sujet, sur les risques qu’encourt l’entreprise actuel­le­ment et quels dis­po­si­tifs vous met­tez en place pour y parer. Cette période révèle que bien sou­vent, la vision de l’entreprise, sa mis­sion, ses valeurs n’ont soit jamais été véri­ta­ble­ment expri­mées ou par­ta­gées avec tous les col­la­bo­ra­teurs, soit pas suf­fi­sam­ment expri­mées voire écrites et par­ta­gées : c’est un moment idéal pour le faire ou pour le refaire, pour don­ner du sens à leur tra­vail, à leur impli­ca­tion, pour main­te­nir leur moti­va­tion. Il faut avoir conscience que les quelques mots d’encouragement dis­til­lés aux uns et aux autres dans la jour­née, lorsqu’on est phy­si­que­ment proche, même s’ils peuvent se révé­ler insuf­fi­sant, n’existe plus.

Faites preuve d’empathie

Vos col­la­bo­ra­teurs, à dis­tance, sont plus enclins à croire que vous n’êtes pas satis­fait d’eux.

Pro­gram­mez des entre­tiens régu­liers avec eux, même lorsque vous pen­sez qu’un email, par­fois peu suf­fire. Savez-vous que le lan­gage cor­po­rel entre pour envi­ron 50% dans la com­mu­ni­ca­tion ? A dis­tance, beau­coup moins de gestes, de contacts, d’interactions sont pos­sibles : tenez-en compte. N’hésitez pas à faire des face à face en dehors des réunions d’équipe, deman­dez-leur si tout se passe bien chez eux, pour eux, en dehors de ce que vous leur deman­dez. N’hésitez pas à insis­ter sur votre satis­fac­tion et l’appuyer par un sou­rire par un geste… Et sur­tout assu­rez-vous qu’ils ne se sur­mènent pas sur­veillez les signes de burn out : fatigue, insom­nie, pro­blèmes de diges­tion et manque d’ap­pé­tit ou pro­blèmes de concen­tra­tion… à vous d’être vigi­lant avec vos col­la­bo­ra­teurs.

Innovez

Ins­tau­rez des rituels : choi­sis­sez un outil col­la­bo­ra­tif comme Slack par exemple pour favo­ri­ser ou libé­rer la parole et l’échange, ini­tier des dis­cus­sions à la marge comme deman­der à l’un de vos col­la­bo­ra­teurs de par­ler à tous d’un livre qu’il a lu, d’un film qu’il a vu. Il a besoin de quelque chose, besoin d’être aidé, dépan­né, ou peut-être veut-il se débar­ras­ser d’un objet qui peut être utile à l’un de ses col­lègues ? Ini­tiez tout cela, faci­li­tez-le ; vous ver­rez, vous serez sur­pris. Ce sont grâce à ces petites choses qu’un sala­rié qui tra­vaille à dis­tance peut se sen­tir connec­té à son équipe. Il se sen­ti­ra consi­dé­ré comme une per­sonne à part entière tout comme lorsque vous le croi­sez le matin et que vous lui deman­dez « s’il va bien » ; ces rituels rem­pla­ce­ront avan­ta­geu­se­ment le sou­rire com­plice qui fait des mer­veilles dans des condi­tions nor­males.

Vous sou­hai­tez contac­ter un coach d’affaires Le Centre Natio­nal du Coa­ching, c’est ici : https://www.lecndc.com/le-centre-national-du-coaching/

Vous aime­riez accom­pa­gner des diri­geants et vous êtes intéressé.e par le coa­ching d’affaires, c’est là : https://www.lecndc.com/devenir-coach-de-dirigeant-ou-coach-d-affaires/

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu