fbpx

La Covid-19… Positive pour les dirigeant·es de TPE-PME ?

la COVID positive pour les dirigeants

Compte-tenu des cir­cons­tances de cette fin d’année, pour le Centre Natio­nal du coa­ching et ses coachs d’affaires, pas ques­tion de se lais­ser entraî­ner dans la moro­si­té ambiante.

Pour le thème de l’un de nos der­niers articles de l’année, nous avons choi­si… L’entrepreneuriat.

Parce que l’entrepreneuriat est syno­nyme d’enthousiasme, de créa­ti­vi­té, d’agilité.

Vous en vou­lez les preuves ? Alors allons‑y…

En pré­am­bule, il va sans dire que nous ne nions pas les dif­fi­cul­tés bien réelles aux­quelles chaque diri­geant est confron­té. Tou­te­fois, cette crise du Covid-19 offre éga­le­ment une oppor­tu­ni­té d’affirmer la dimen­sion socié­tale de son rôle et de faire la preuve de sa créa­ti­vi­té. Et com­ment ces qua­li­tés se sont-elles expri­mées ou com­ment s’expriment-elles ?

Le fonctionnement interne

Les confi­ne­ments ont contraint les dirigeant·es à évo­luer, à s’or­ga­ni­ser dif­fé­rem­ment, et très rapi­de­ment. Il est évident que c’est au pro­fit de la ges­tion future de leur entre­prise : orga­ni­sa­tion des équipes et télé­tra­vail, par exemple, ont, par néces­si­té, per­mis d’évoluer vers de nou­velles pratiques.

Le télé­tra­vail, quant à lui, a impo­sé aux dirigeant·es de TPE et PME, de faire ce qu’ils·elles n’ont jamais le temps de faire : tra­vailler très concrè­te­ment sur leur orga­ni­sa­tion. A la rendre plus fluide et plus efficace.

La digitalisation

Il faut bien le recon­naître, faute sou­vent de temps, les TPE et les PME n’étaient pas vrai­ment entre­pre­nantes à ce sujet. Télé­tra­vail avec la visio­con­fé­rence, les petits com­merces avec l’e‑commerce, les res­tau­ra­teurs avec la vente en « click and col­lect », les com­mer­çants sur Face­book… La pous­sée de la digi­ta­li­sa­tion a bien eu lieu. Elle a obli­gé les dirigeant·es à accé­lé­rer leur digitalisation.

La productivité

Compte-tenu des congés mala­die, des per­sonnes obli­gées de s’arrêter pour ne pas ris­quer de conta­mi­ner des col­lègues ou des malades eux-mêmes, les dirigeant·es ont dû réflé­chir à ce qu’il est indis­pen­sable de réa­li­ser en interne et à ce qu’ils devaient sous-trai­ter pour répondre aux demandes tout en opti­mi­sant leurs coûts. Lorsque, à moyen terme, les com­mandes seront reve­nues à la nor­male, le niveau de pro­duc­ti­vi­té voire de ren­ta­bi­li­té sera natu­rel­le­ment plus éle­vé que précédemment.

L’état aux côtés des TPE-PME

BPI, délais de paie­ment d’échéances sociales et/ou fis­cales, remise d’impôts directs, aide au paie­ment des loyers, fonds de soli­da­ri­té, prêts de tré­so­re­rie garan­ti par l’état, rééche­lon­ne­ment des cré­dits ban­caires, chô­mage par­tiel, plan de sou­tien aux entre­prises expor­ta­trices, jamais un plan d’aide aux TPE-PME n’a été déployé de façon aus­si consé­quente. Il est impor­tant que chaque dirigeant·e en ait conscience et n’oublie pas de l’intégrer dans son plan de trésorerie.

Pour en savoir plus : https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/les-mesures

La quête du sens… Et la communication

Les dif­fi­cul­tés sani­taires et éco­no­miques ont inter­pel­lé les consciences. Les dirigeant·es se sont questionné·e·s sur le sens de leur pro­jet et ont par­fois réajus­té la vision qu’ils en avaient. Ils ont res­sen­ti la néces­si­té de la par­ta­ger avec leurs équipes, de par­ta­ger leurs doutes, leurs envies et leur enthou­siasme et de par­ta­ger aus­si leur volon­té d’avancer avec leurs par­te­naires et leurs four­nis­seurs, sou­vent dans un esprit de solidarité.

Même si à ce jour, il est dif­fi­cile de savoir de quoi l’année 2021 sera faite, un élé­ment pro­bant se confir­me­ra : la fron­tière entre la vie pri­vée et la vie pro­fes­sion­nelle s’est consi­dé­ra­ble­ment réduite. La plu­part des témoi­gnages posi­tifs concerne l’évolution des rela­tions au sein des entre­prises. Les dirigeant·es sont bien au cœur de la moti­va­tion des par­ties pre­nantes de leur éco­sys­tème, qu’il s’agisse de leurs par­te­naires, leurs four­nis­seurs, leurs sala­riés et leurs clients.

Nous, coachs d’affaires Le Centre Natio­nal du Coa­ching, en accom­pa­gnons beau­coup. Et c’est grâce à eux que l’année 2021 sera… Une belle année, quoi qu’il arrive.

Et grand mer­ci à vous tous pour votre confiance.

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu