fbpx

Quelle formule choisir pour ne pas se sentir seul.e en tant que coach de dirigeants ?

ne pas se sentir seul.e en tant que coach de dirigeants

Vous envi­sa­gez de vous lan­cer dans le coa­ching, et vous vous deman­dez quelle for­mule choi­sir, et en par­ti­cu­lier pour deve­nir coach de diri­geants mais sans vous sen­tir seul.e ?

Pourquoi vouloir ne pas être seul.e en tant que coach de dirigeants ?

Le métier de coach de diri­geants vous apporte toute l’autonomie dont vous aviez tou­jours rêvée sur le plan pro­fes­sion­nel. Il vous apporte aus­si la liber­té de choi­sir com­ment, avec qui, quand et où tra­vailler, et vous vous en réjouis­sez. Vous êtes heureux.se d’être votre propre patron.ne dans un métier épa­nouis­sant, mais vous aime­riez éga­le­ment ne pas être seul.e dans cet exer­cice, et ce pour plu­sieurs rai­sons.

D’abord, être coach de diri­geants est un métier exi­geant sur le plan émo­tion­nel avec des res­pon­sa­bi­li­tés impor­tantes, celles d’accompagner dans la réus­site des diri­geants d’entreprise sur le plan per­son­nel et pro­fes­sion­nel. C’est donc apai­sant de par­ta­ger ses sen­sa­tions auprès de tiers bien­veillants qui vous com­prennent, de se détendre en pas­sant du temps avec eux pour faire le vide, pour prendre du recul.

Ensuite, en tant que coach professionnel.le, vous sou­hai­tez conti­nuer à vous amé­lio­rer, à pro­gres­ser dans votre pra­tique du coa­ching, et aus­si déve­lop­per votre acti­vi­té, mieux gérer votre cabi­net de coa­ching. Vous savez donc l’importance de par­ta­ger régu­liè­re­ment les meilleures pra­tiques. Vous êtes conscient.e de l’importance de don­ner et rece­voir de l’aide pour résoudre des situa­tions nou­velles. Vous voyez l’importance de gagner du temps, d’utiliser des outils de pointe, de vous mesu­rer aux nou­veau­tés du mar­ché.

Pour toutes ces rai­sons, vous avez envie de trou­ver des par­te­naires ou une com­mu­nau­té de coachs de diri­geants …. Alors quelle for­mule choi­sir pour cela ?

Adhérer à une association professionnelle dans le coaching

Le rôle d’une asso­cia­tion pro­fes­sion­nelle dans le coa­ching est de défendre le métier, réaf­fir­mer le rôle et garan­tir le pro­fes­sion­na­lisme des coachs. L‘adhésion à une asso­cia­tion pro­fes­sion­nelle peut donc appor­ter cer­tains avan­tages comme : garan­tir le res­pect d’une charte déon­to­lo­gique, don­ner un éclai­rage sur des tech­niques et des outils, faci­li­ter des échanges entre pairs, appor­ter une connais­sance du métier et du mar­ché, four­nir des inter­lo­cu­teurs auprès de dif­fé­rentes ins­ti­tu­tions.

En France, les trois prin­ci­pales asso­cia­tions de coa­ching pro­fes­sion­nel sont les sui­vantes : l’ICF (Inter­na­tio­nal Coach Fede­ra­tion), l’EMCC France (Euro­pean Men­to­ring and Coa­ching Coun­cil) et la SFCoach (Socié­té Fran­çaise de Coa­ching). Ces trois orga­ni­sa­tions réunies déclarent ras­sem­bler près 1600 adhé­rents, rédi­ger près d’une cin­quan­taine de publi­ca­tions par an, orga­ni­ser plus de 230 évé­ne­ments par an (congrès, confé­rences, jour­nées d’études, ate­liers, sémi­naires…).

Adhérer à un réseau d’anciens (alumni)

Les écoles de coa­ching forment plu­sieurs pro­mo­tions de diplô­més chaque année, elles-mêmes com­po­sées de plu­sieurs dizaines (cen­taines ?) de futurs coachs cer­ti­fiés. Vous avez ain­si l’occasion de ren­con­trer de futurs pairs avec qui échan­ger.

En sachant que ces réseaux d’anciens sont comme tous les réseaux d’anciens (écoles, entre­prises, clubs spor­tifs …) vous sau­rez rapi­de­ment (voire vous savez déjà ?) ce que vous pour­rez en attendre ou pas ‑par-delà la cer­ti­fi­ca­tion / la marque-. Cela dépen­dra notam­ment du degré d’engagement des membres (à com­men­cer par vous) et de l’école de coa­ching à l’origine.

Adhérer à un réseau d’affaires, un club d’entrepreneurs :

En tant que coach de diri­geants, vous êtes un.e entre­pre­neur, votre propre patron.ne et allez tra­vailler avec des diri­geants d’entreprise. Deux bonnes rai­sons d’adhérer à un réseau d’affaires, à un club d’entrepreneurs, comme tout chef d’entreprise.

Vous pour­rez y échan­ger autour de votre métier et celui des autres, de l’environnement éco­no­mique, y déve­lop­per votre réseau de contacts pro­fes­sion­nels pour gran­dir, pro­gres­ser, boos­ter votre acti­vi­té et pro­fes­sion­na­li­ser la ges­tion de votre entre­prise. Vous y trou­ve­rez des rela­tions avec qui par­ta­ger vos réus­sites, vos dif­fi­cul­tés.

Il y a de nom­breux réseaux par sec­teur, par thé­ma­tique ou par région. A vous de trou­ver celui qui cor­res­pond à vos besoins ! A vous aus­si de cla­ri­fier vos attentes, vos objec­tifs en adhé­rant pour ne pas y pas­ser trop de temps. Fré­quen­ter les réseaux est sou­vent très agréable et valo­ri­sant, et aus­si très chro­no­phage. Or le temps est une res­source non renou­ve­lable dans la vie ….

Voi­ci quelques exemples de réseaux d’affaires, de clubs d’entrepreneurs natio­naux :

Les réseaux orien­tés « accom­pa­gne­ment à la créa­tion d’en­tre­prise »

  • Ini­tia­tive France : réseau asso­cia­tif qui aide au finan­ce­ment des pro­jets, à l’ac­cès à un prêt d’hon­neur et au lan­ce­ment de l’en­tre­prise.
  • Réseau Entre­prendre : aide au finan­ce­ment et à l’ac­cès à un prêt.
  • France Active : est pion­nière de la finance soli­daire pour les jeunes entre­pre­neurs. Elle sou­haite don­ner aux entre­prises les moyens de réus­sir.
  • BGE : réseau asso­cia­tif, sou­tient la créa­tion d’en­tre­prise et accom­pagne les entre­pre­neurs, de la créa­tion au déve­lop­pe­ment de leur struc­ture.

Les clubs d’affaires pour déve­lop­per son réseau et son busi­ness

  • Busi­ness Net­work Inter­na­tio­nal France (BNI): vise le déve­lop­pe­ment com­mer­cial grâce à des ren­contres heb­do­ma­daires où l’on échange contacts d’af­faires et pros­pects com­mer­ciaux.
  • Asso­cia­tion Pro­grès du mana­ge­ment (APM): ras­semble des diri­geants pour échan­ger autour de leurs res­sen­tis en petits groupes. Cha­cun consacre une jour­née par mois à l’as­so­cia­tion.
  • Club d’Af­faires Pro­téine : réseau faci­li­ta­teur d’af­faires pour des entre­pre­neurs au savoir-faire et au savoir-être recon­nu. Il a pour ambi­tion de deve­nir un réseau

Les réseaux dédiés aux jeunes entre­pre­neurs et à l’innovation

  • Centre des jeunes diri­geants d’en­tre­prise (CJD): per­met d’é­chan­ger autour de ses pro­blèmes. Condi­tion d’ac­cès : avoir moins de 45 ans et suivre le stage d’in­té­gra­tion.
  • Moov­jee : accom­pagne les jeunes et les étu­diants entre­pre­neurs afin de les aider à créer ou reprendre une entre­prise. Des­ti­né aux jeunes de 18 à 30 ans.

Les syn­di­cats patro­naux

Se faire superviser

La super­vi­sion est un pro­ces­sus inter­ac­tif entre un coach, qui par­tage ses expé­riences de coa­ching avec un super­vi­seur afin d’être conseillé pour le plus grand béné­fice du coach, de ses clients et de leurs entre­prises.

Le rôle du super­vi­seur consiste à déve­lop­per les com­pé­tences et apti­tudes du coach, offrir un espace pour réflé­chir aux expé­riences vécues au cours du tra­vail avec ses clients, favo­ri­ser des pra­tiques pro­fes­sion­nelles de qua­li­té conformes aux normes et à la déon­to­lo­gie.

La super­vi­sion peut se dérou­ler en indi­vi­duel ou en col­lec­tif, elle per­met au coach de faire évo­luer sa pra­tique.

En s’appuyant sur des situa­tions concrètes et quo­ti­diennes, elle offre la pos­si­bi­li­té de réflé­chir sur son fonc­tion­ne­ment pro­fes­sion­nel afin d’en mieux gérer les exi­gences.

Le super­vi­seur est géné­ra­le­ment un coach très expé­ri­men­té lui-même super­vi­sé dans sa pra­tique.

Rejoindre un réseau de coachs de dirigeants

C’est la for­mule la plus com­plète, la plus inté­grée. A chaque stade de votre pro­jet pour deve­nir coach, vous allez être accompagné.e : éla­bo­ra­tion du pro­jet, for­ma­tion ini­tiale et conti­nue, lan­ce­ment et déve­lop­pe­ment de votre acti­vi­té, coa­ching de vos clients. Vous allez capi­ta­li­ser sur l’expérience accu­mu­lée par le réseau, ses fon­da­teurs, ses coachs, tout en res­tant auto­nome, votre propre patron.ne.

Le sys­tème, les méthodes de tra­vail, l’accompagnement sont homo­gènes. Le modèle éco­no­mique du coa­ching a été vali­dé pour vous per­mettre de vivre de ce métier pas­sion­nant avec séré­ni­té (n’oublions pas que d’après l’ICF seuls 4% des coachs vivent exclu­si­ve­ment du coa­ching).

Com­ment sélec­tion­ner votre réseau de coachs de diri­geants ?

Par­mi les cri­tères pour éva­luer un réseau de coachs de diri­geants, citons :

  • La com­pa­ti­bi­li­té des valeurs
  • Le niveau d’expérience des for­ma­teurs, super­vi­seurs et ani­ma­teurs du réseau
  • La struc­tu­ra­tion de la métho­do­lo­gie de coa­ching, la robus­tesse de la boîte à outils
  • La déon­to­lo­gie
  • La struc­tu­ra­tion de la super­vi­sion, de l’accompagnement ‑indi­vi­duel et col­lec­tif-
  • La pro­fon­deur et la qua­li­té de la com­mu­nau­té de coachs en acti­vi­té
  • La qua­li­té de l’aide au lan­ce­ment, les moyens ; la noto­rié­té et l’image de marque de l’enseigne
  • La soli­di­té du modèle éco­no­mique
  • L’approche col­la­bo­ra­tive au sein de la com­mu­nau­té
  • L’étendue des par­te­na­riats
  • La clar­té et com­plé­tude de la docu­men­ta­tion four­nie, et notam­ment contrac­tuelle
  • La dis­po­ni­bi­li­té et trans­pa­rence de vos inter­lo­cu­teurs
  • Les objec­tifs, la vision du réseau, les pers­pec­tives de crois­sance et d’évolution

En conclusion

« Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin… » : pour réus­sir dans la durée, mieux vaut ne pas être seul.e. et pour une vie pro­fes­sion­nelle épa­nouie, mieux vaut ne pas sen­tir seul.e.

Nous espé­rons qu’à tra­vers cet article vous aurez des pistes pour trou­ver la for­mule qui vous convient le mieux pour réus­sir dans le coa­ching de diri­geants.

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu