fbpx

L’été est-il une bonne période pour se lancer dans le coaching d’affaires ?

Se lancer dans la coaching cet été

Le coa­ching d’affaires consiste à accom­pa­gner un.e dirigeant.e d’entreprise ‑TPE et PME de tous sec­teurs de façon per­son­na­li­sée pour lui appor­ter un regard exté­rieur et lui per­mettre de prendre du recul sur sa situa­tion puis l’aider à éla­bo­rer un plan d’action opé­ra­tion­nel avec des résul­tats tan­gibles à la clé.

Que pen­ser de la période d’été pour se lan­cer dans le coa­ching d’affaires ?

L’été, une bonne période pour élaborer son projet ?

Le point de départ pour se lan­cer dans le coa­ching d’affaires c’est l’élaboration de son pro­jet. Et l’été consti­tue sou­vent une période pro­pice pour prendre le recul néces­saire et par­ta­ger ce pro­jet autour de soi ‑à com­men­cer par sa famille- pour obte­nir des points de vue exté­rieurs.

Car cela peut prendre un cer­tain temps (au mini­mum plu­sieurs semaines) pour

  • col­lec­ter un maxi­mum d’informations sur le métier et les pers­pec­tives d’activité
  • réflé­chir aux impli­ca­tions du pro­jet (géo­gra­phie, sta­tut, créa­tion d’une socié­té …)
  • se fixer des objec­tifs à court, moyen et long terme
  • réa­li­ser un busi­ness plan et écrire son plan d’action
  • se ren­sei­gner sur les dif­fé­rentes offres et for­mules dis­po­nibles
  • consul­ter de futurs par­te­naires
  • vali­der ses com­pé­tences et s’assurer de sa moti­va­tion

L’été, une bonne période pour se former au coaching d’affaires ?

D’après la SF Coach, 96 % des coachs inter­ro­gés ont sui­vi une for­ma­tion spé­ci­fique au coa­ching.

(Source : SFCoach, enquête menée en 2010 sur un échan­tillon de 660 coachs ; der­nière étude dis­po­nible).

Donc même si la for­ma­tion ini­tiale au coa­ching n’est pas obli­ga­toire, elle est vive­ment conseillée !

Pour se lan­cer dans le coa­ching d’affaires en été, il convient donc de com­men­cer par trou­ver sa for­ma­tion ini­tiale et véri­fier qu’elle est dis­pen­sée en été.

Or la for­ma­tion ini­tiale au coa­ching d’affaires a en règle géné­rale un for­mat spé­ci­fique, notam­ment sa durée courte (2 à 3 semaines) avec un nombre res­treint de par­ti­ci­pants. C’est une for­ma­tion très intense, ce qui per­met aux aca­dé­mies de coa­ching d’affaires de pro­po­ser des ses­sions de for­ma­tion ini­tiale durant les mois d’été.

Cette for­ma­tion ini­tiale est com­plé­tée par de l’autoformation (vidéos, tutos, lec­tures …), ce qui est éga­le­ment pos­sible en été, ain­si que de la for­ma­tion entre pairs et de la super­vi­sion par des coachs seniors. Et là aus­si, l’été peut être une période de plus grande dis­po­ni­bi­li­té des coachs seniors et des pairs, moins absor­bés par le quo­ti­dien.

Sans comp­ter que les mois d’été peuvent faci­li­ter l’appropriation de sa for­ma­tion en offrant plus de dis­po­ni­bi­li­té au calme pour absor­ber les appren­tis­sages.

L’été une bonne période pour créer son cabinet de coaching ?

Le coach d’affaires est un.e entre­pre­neur qui crée son propre cabi­net de coa­ching, ce qui passe par la réa­li­sa­tion des for­ma­li­tés (admi­nis­tra­tives) propres à la créa­tion d’entreprise. Ces der­nières peuvent prendre du temps et il vaut mieux véri­fier que les ser­vices en charge de ces for­ma­li­tés sont dis­po­nibles. Pour fina­li­ser sa créa­tion d’entreprise, le coach d’affaires sera vrai­sem­bla­ble­ment aus­si amené.e à s’entourer de pro­fes­sion­nels comme par exemple expert-comp­table ou avo­cat, et devra ouvrir un compte ban­caire. A noter que les délais d’ouverture de compte ban­caire sont variables, sans comp­ter ceux néces­saires le cas échéant pour l’examen d’une demande de finan­ce­ment ban­caire (aus­si selon la dis­po­ni­bi­li­té des inter­lo­cu­teurs).

Sous réserve de la dis­po­ni­bi­li­té de ces inter­lo­cu­teurs, vous pour­rez avan­cer en été dans la créa­tion de votre cabi­net de coa­ching.

Est-ce réaliste de trouver ses premiers clients et développer sa clientèle en plein été ?

Le coach d’affaires s’adresse à une clien­tèle de diri­geants de TPE PME, et ‑cela ne va pas de soi certes- l’été peut être de ce point de vue une bonne période pour démar­rer son acti­vi­té.

En effet, à l’exception des diri­geants d’entreprise sai­son­nières – type Hôtels res­tau­rants, tou­risme, etc… – les diri­geants de TPE PME sont sou­vent moins absor­bés par le quo­ti­dien durant l’été, moins débor­dés, ils sont plus déten­dus et plus ouverts, plus récep­tifs à prendre du recul, donc à se faire coa­cher.

L’été est sou­vent une période où ils en pro­fitent pour faire un bilan à mi-par­cours de l’année, pour mener à bien des chan­tiers struc­tu­rants pour l’entreprise, lan­cer ou pré­pa­rer des ini­tia­tives pour la ren­trée et la deuxième par­tie de l’année.

N’oublions pas que les diri­geants de TPE PME sont en per­ma­nence à l’affût de nou­velles oppor­tu­ni­tés, et sont habi­tués à déci­der rapi­de­ment ‑et sou­vent seuls- pour les sai­sir. Et l’accompagnement en coa­ching d’affaires est une de ces oppor­tu­ni­tés.

Comme pour chaque sai­son, cer­tains leviers d’acquisition de clients seront peut-être plus favo­rables que d’autres en été ‑sous réserve de la dis­po­ni­bi­li­té des diri­geants d’entreprise qui s’absenteront pour cer­tains entre le 15 Juillet et le 20 Aout. Par exemple, les actions de télémarketing/phoning auront peut-être plus de chances de tou­cher les diri­geants, et les réseaux d’affaires seront peut-être un peu moins gar­nis en été ce qui donne sou­vent lieu à des échanges plus nour­ris et plus déten­dus entre par­ti­ci­pants-. Cer­tains par­te­naires seront aus­si peut-être plus dis­po­nibles en été pour envi­sa­ger des col­la­bo­ra­tions. A l’inverse il peut être plus aven­tu­reux d’organiser des évé­ne­ments et de les rem­plir en cer­taines périodes de l‘été.

Conclusion : l’été, une bonne saison pour se lancer ?

L’été peut être une sai­son adé­quate pour se lan­cer dans le coa­ching d’affaires dès lors que toutes les étapes pas­sées en revue dans cet article sont bien pré­pa­rées et coor­don­nées, et que des outils de mesure de leur avan­ce­ment et de leur réa­li­sa­tion sont en place pour vali­der la réus­site du lan­ce­ment.

Se lan­cer dans le coa­ching d’affaires est un pro­ces­sus à gérer dans la durée- le recours à une bonne métho­do­lo­gie de coa­ching et de déve­lop­pe­ment d’activité, ain­si que la moti­va­tion et l’endurance des can­di­dats au coa­ching d’affaires sont essen­tielles pour réus­sir.

Dans ces condi­tions, vous pour­rez envi­sa­ger de vous lan­cer dans le coa­ching en été.

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu