Un·e dirigeant·e super-héros doit-il·elle faire appel à un coach d’affaires ou un consultant ?

un dirigeant super héros

Les consul­tants et les coachs d’affaires sont clas­sés dans les métiers du conseil ou les métiers de l’ac­com­pa­gne­ment. Un coach d’affaires ne fait pas du conseil et le consul­tant, quant à lui, effec­tue des pres­ta­tions : il inter­vient sur des pro­blé­ma­tiques pré­cises et éla­bore des solu­tions qu’il four­nit à ses clients afin qu’ils les mettent en place avec ou sans son aide.

Le consultant est un expert

Et il agit comme un expert : il est mis­sion­né par le diri­geant sur une pro­blé­ma­tique de l’en­tre­prise : c’est lui « qui sait » et qui four­nit la bonne réponse et des conseils techniques.

Il peut inter­ve­nir dans des domaines très variés comme, par exemple, les res­sources humaines, la com­mu­ni­ca­tion, l’or­ga­ni­sa­tion géné­rale, ou la rela­tion client…

Il inter­vient selon des pro­ces­sus d’ex­per­tise qui répondent à des normes précises :

  • il réa­lise un pré-diag­nos­tic pour éva­luer la fai­sa­bi­li­té de sa mission,
    • il défi­nit les moyens finan­ciers et humains néces­saires à son déroulement,
    • il éta­blit des indi­ca­teurs de réus­site que son client valide,
    • et il éla­bore dif­fé­rents scé­na­rios répon­dant au pro­blème pour lequel il a été mis­sion­né, les pla­ni­fie et les met en œuvre si son client le souhaite.

Le coach d’affaires est aussi un expert.

Mais de l’entrepreneuriat et du bien-être du dirigeant.

Grâce aux com­pé­tences, à la com­pré­hen­sion et à l’expérience de son coach d’affaires, le diri­geant trouve ses propres réponses : il com­prend quels sont les leviers à acti­ver qui vont lui per­mettre d’at­teindre ses objec­tifs… tout en lui per­met­tant de se déve­lop­per personnellement.

Le coach d’affaires adopte une pos­ture tota­le­ment dif­fé­rente d’un consul­tant : sa poly­va­lence lui per­met d’explorer l’ac­ti­vi­té de l’en­tre­prise en transversalité.

Il écoute le diri­geant, le ques­tionne, et refor­mule. C’est grâce à ce ques­tion­ne­ment en pro­fon­deur et per­ma­nent de son coach que le diri­geant trouve en lui-même toutes les réponses à des ques­tions qu’il ne s’était peut-être pas posé.

Le coa­ching d’affaires fait prendre conscience au diri­geant coa­ché de la néces­si­té de se remettre en cause pour évo­luer tant sur le plan per­son­nel que pro­fes­sion­nel. C’est ain­si qu’il peut mettre en œuvre des chan­ge­ments et des trans­for­ma­tions béné­fiques pour son entre­prise… Comme pour lui.

La mis­sion du consul­tant se ter­mine lors­qu’il a livré les conclu­sions de son étude ou quand il a accom­pa­gné son client dans sa mise en œuvre.

Il est rare qu’un consul­tant inter­vienne plu­sieurs fois sur un même sujet.

Le coach d’affaires, quant à lui, est un par­te­naire de confiance dont les résul­tats concrets se mesurent dans le temps : il s’a­git d’accompagner le diri­geant afin qu’il devienne capable de non seule­ment résoudre les pro­blèmes qui sur­gissent dans sa vie pro­fes­sion­nelle et qui impactent sa vie per­son­nelle, mais éga­le­ment d’avoir une vision claire de son pro­jet, de là où il veut mener son entre­prise à court, moyen et long terme.

Dans l’u­ni­vers des diri­geants super-héros, il existe de nom­breux par­te­naires for­més pour com­battre les menaces aux­quelles il doit faire face : les consul­tants comme les coachs d’affaires en font partie !

Dirigeant·e super-héros ou pas, on peut aus­si avoir besoin d’être bien accompagné·e : tous les coachs daffaires Le Centre Natio­nal du Coa­ching sont, bien évi­dem­ment, à votre ser­vice. N’hésitez pas à les contacter.

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu