fbpx

Êtes-vous fait.e pour être un bon coach d’affaires ?

Être un bon coach d'affaires

Le coa­ching d’affaires est un métier pas­sion­nant qui consiste à accom­pa­gner un.e dirigeant.e d’entreprise ‑essen­tiel­le­ment les TPE et PME quel que soit le sec­teur d’activité- de façon per­son­na­li­sée en lui fai­sant prendre du recul sur sa situa­tion pour cla­ri­fier ses objec­tifs sur le plan per­son­nel et pro­fes­sion­nel. Puis à l’aider à éla­bo­rer son propre plan d’action et à le réa­li­ser dans la pra­tique avec des résul­tats tan­gibles à la clé.

Êtes-vous fait.e pour être coach ?

La pre­mière ques­tion à se poser est de savoir si vous êtes fait.e pour être coach ?

Comme tout coa­ching, le coa­ching d’affaires repose sur l’art du ques­tion­ne­ment, l’écoute active, la refor­mu­la­tion de sorte que la per­sonne coa­chée prenne conscience de l’opportunité de se remettre en cause pour évo­luer tant sur le plan per­son­nel que pro­fes­sion­nel et réa­li­ser des trans­for­ma­tions béné­fiques pour elle et son entre­prise.

Le coach d’affaires est un par­te­naire de confiance avec une mis­sion cen­trée autour du bien-être des diri­geants de TPE et PME, et des per­for­mances de leurs entre­prises.

Pour être un bon coach d’affaires, il faut donc être fon­da­men­ta­le­ment motivé.e par la réus­site de l’autre et le par­tage, et pos­sé­der un cer­tain nombre de « soft skills » propres au coa­ching comme :

  • De bonnes capa­ci­tés de com­mu­ni­ca­tion, une réelle qua­li­té d’écoute et d’expression
    • Une vraie adap­ta­bi­li­té et des capa­ci­tés d’apprentissage, de tra­vail sur soi, d’ouverture d’esprit, de curio­si­té intel­lec­tuelle
    • Une forte empa­thie, c’est‑à dire la capa­ci­té à savoir se mettre à la place de l’autre sans le juger, s’adapter à son rythme et ses besoins, avec bien­veillance et res­pect des autres
  • Un sens déve­lop­pé de l’analyse des situa­tions, du ques­tion­ne­ment, de la syn­thèse, de la for­ma­li­sa­tion
  • Une bonne ges­tion émo­tion­nelle
  • Une capa­ci­té assu­mée à être soi-même avec une pra­tique éthique de tra­vail
  • De l’engagement constant pour réus­sir à pas­ser de l’intention à l’action
  • Une bonne dose de rési­lience pour aider dans la durée le diri­geant à tenir le cap, et lui faire sur­mon­ter les épreuves et impré­vus.

Etes-vous passionné.e par le monde de l’entreprise et de l’entrepreneuriat ?

Le coach d’affaires tra­vaille avec de diri­geants de TPE PME, et il lui importe donc d’être passionné.e par le monde de l’entreprise et de l’entrepreneuriat.

Le coach d’affaires est un géné­ra­liste de l’entreprise capable d’accompagner le diri­geant sur des sujets comme : ani­ma­tion de l’équipe et recru­te­ment / déve­lop­pe­ment des talents, ges­tion finan­cière et tré­so­re­rie, posi­tion­ne­ment mar­ke­ting et déve­lop­pe­ment com­mer­cial, orga­ni­sa­tion de l’entreprise, vision…

Une expé­rience réus­sie en entre­prise est de ce fait un vrai plus pour le coach d’affaires car elle apporte une bonne connais­sance des sujets ci-des­sus sur les­quels il va tra­vailler avec le diri­geant de TPE PME.

En revanche, il n’est pas néces­saire ni même par­fois un avan­tage qu’un coach d’affaires connaisse le sec­teur d’activité des per­sonnes qu’il accom­pagne (à l’inverse du conseil).

Etes-vous un.e entrepreneur.e en puissance ?

 Enfin, le coach d’affaires est lui-même un.e entre­pre­neur capable de diri­ger sa propre socié­té, son cabi­net de coa­ching d’affaires, ce qui passe par la maî­trise de l’entreprenariat et de com­pé­tences telles que :

  • Une fibre com­mer­ciale déve­lop­pée, pour conqué­rir et fidé­li­ser ses clients, faire gros­sir son por­te­feuille
  • Une maî­trise cer­taine de la ges­tion avec une com­pré­hen­sion des rouages finan­ciers et de la tré­so­re­rie en entre­prise
  • Un bon rela­tion­nel, afin de savoir créer des rela­tions, réseau­ter, s’entourer
  • De la per­sé­vé­rance conti­nue avec une bonne résis­tance au stress, un niveau d’énergie éle­vé, le goût du chal­lenge
  • Une forte auto­no­mie avec le sens de l’organisation et de la ges­tion de son temps et de ses prio­ri­tés
  • L’orientation résul­tats et le sens de la prise de risque
  • Une curio­si­té natu­relle avec la volon­té d’apprendre et de se for­mer en per­ma­nence

 

A noter que la SF Coach a publié une enquête détaillant le pro­fil des coachs en entre­prise :

  • La plu­part pos­sède un diplôme de niveau Bac+5 a mini­ma
  • 45 % sont diplô­més en sciences humaines, 43 % en éco­no­mie, finance, mar­ke­ting et com­merce.
  • 9 sur 10 ont exer­cé une fonc­tion opé­ra­tion­nelle en entre­prise

Source : SFCoach. « La pra­tique du coa­ching en France, Baro­mètre 2010 », enquête menée en 2010 sur un échan­tillon de 660 coachs dont 268 répon­dants (der­nière étude dis­po­nible).

N’oubliez pas de solliciter des avis extérieurs

Main­te­nant que vous visua­li­sez les 3 ques­tions à vous poser être un bon coach d’affaires, il peut être judi­cieux de sol­li­ci­ter des regards exté­rieurs pour vous rendre compte si vous êtes vrai­ment fait.e pour être un.e bon.e coach d’affaires.

Deve­nir coach d’affaires, c’est un peu chan­ger de vie : qu’en pensent vos proches, ceux qui vous connaissent ? Quel est votre « pour­quoi », votre rai­son fon­da­men­tale de choi­sir cette nou­velle voie ? Com­ment et où vous pro­je­tez-vous dans les 3 à 5 ans (voire au-delà) qui viennent ?

Le regard exté­rieur peut éga­le­ment venir de pro­fes­sion­nels du métier – pour cela pour­quoi ne pas contac­ter des coachs d’affaires en acti­vi­té ou des réseaux de coachs d’affaires ?

Enfin, cer­tains outils (bilans de com­pé­tences, pro­fils com­por­te­men­taux…) peuvent vous aider à mieux vous connaître, à mieux cer­ner votre mode de fonc­tion­ne­ment, votre com­por­te­ment, vos centres d’intérêt. N’hésitez pas à y recou­rir avec un échange de debrie­fing avec des pro­fes­sion­nels cer­ti­fiés.

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu