fbpx

Le coaching d’affaires : les chiffre clés à connaître

Chiffres clés du coaching d'affaires

Le coa­ching d’affaires consiste à accom­pa­gner un.e dirigeant.e d’entreprise – TPE et PME de tout sec­teur – de façon per­son­na­li­sée pour lui faire prendre du recul sur sa situa­tion puis l’aider à éla­bo­rer un plan d’action et à le réa­li­ser dans la pra­tique avec des résul­tats tan­gibles à la clé.

Com­ment fonc­tionne le mar­ché du coa­ching d’affaires ? Inté­res­sons-nous aux chiffres clés du sec­teur…

Un marché assez jeune en plein essor

Le coa­ching d’affaires est appa­ru dans les années 80 dans les pays anglo-saxons puis dans les années 90 en France et se déve­loppe régu­liè­re­ment depuis, en s’appuyant sur 3 ten­dances :

  • Le déve­lop­pe­ment de l’entrepreneuriat en France – le coa­ching d’affaires s’adresse en effet aux désor­mais 3.8 mil­lions de PME et TPE sur tout le ter­ri­toire fran­çais.
  • L’évolution rapide du « métier » de chef d’entreprise et sa com­plexi­té crois­sante alors que les chefs d’entreprise tra­vaillent de plus en plus et plus vite et sont confron­tés à une cer­taine soli­tude avec des réper­cus­sions dans leur vie pri­vée. Les diri­geants de TPE PME doivent à la fois écrire une vision d’entreprise por­teuse, se renou­ve­ler et inno­ver en per­ma­nence pour satis­faire les clients, moder­ni­ser leurs styles de mana­ge­ment, trou­ver de nou­veaux finan­ce­ments et sécu­ri­ser leur tré­so­re­rie. Ils sont de plus en plus nom­breux à recou­rir au coa­ching d’affaires pour gérer la pres­sion et béné­fi­cier du recul et regard exté­rieur pour iden­ti­fier des oppor­tu­ni­tés d’amélioration inex­ploi­tées pour eux-mêmes et leurs entre­prises
  • La pro­fes­sion­na­li­sa­tion du métier avec l’apparition d’académies et de réseaux de coa­ching d’affaire struc­tu­rés, et aus­si le recours à des méthodes à l’efficacité éprou­vée.

En France, la popu­la­tion glo­bale de coachs dépasse désor­mais les 4 000 coachs (source : Fédé­ra­tions de coa­ching), et le coa­ching d’affaires reste une niche au sein de cette popu­la­tion glo­bale. Un décompte plus pré­cis est dif­fi­cile à déter­mi­ner car cer­tains déclarent plu­sieurs acti­vi­tés en paral­lèle (sou­vent coachs et consul­tants).

Le modèle économique du coaching d’affaires : rentable et pérenne

Du fait de sa spé­cia­li­sa­tion sur la cible de diri­geants de TPE-PME et de sa pro­fes­sion­na­li­sa­tion crois­sante avec des méthodes à l’efficacité éprou­vée, le coa­ching d’affaires fonc­tionne désor­mais sur la base d’un modèle éco­no­mique ren­table et pérenne.

Ain­si le coach d’affaires peut viser un chiffre d’affaires supé­rieur à 120 000 euros HT dès sa deuxième année d’installation (source Le Centre Natio­nal du Coa­ching®) alors que le chiffre d’affaires annuel brut d’un coach ou consul­tant en entre­prise se situe entre 25 000 € et 100 000 € (source : étude de 2016 ICF, SFCoach, EMCC, Lin­ke­dIn, Via­deo).

Cette dif­fé­rence de fac­tu­ra­tion annuelle peut s’expliquer notam­ment par deux dif­fé­rences fon­da­men­tales entre coa­ching d’affaires et coa­ching d’entreprise/professionnel ou exe­cu­tive coa­ching : le coach d’affaires inter­vient 1) en direct avec le diri­geant de TPE PME coa­ché (de ce fait beau­coup plus enga­gé) et 2) sur une approche glo­bale (concer­nant tous les domaines de l’entreprise et de la vie per­son­nelle du diri­geant) alors que le coach d’entreprise/professionnel ou exe­cu­tive coach inter­vient 1) dans le cadre d’une rela­tion tri­par­tite (per­sonne coa­chée + res­pon­sable hié­rar­chique ou DRH + coach) et 2) sur une pro­blé­ma­tique bien iden­ti­fiée.

Par consé­quent, dans le coa­ching d’affaires les résul­tats sont immé­dia­te­ment tan­gibles auprès du déci­deur unique, et le coach d’affaires tra­vaille très sou­vent sur base de for­faits men­suels et non pas de tarifs horaires.

Par ailleurs, en termes de péren­ni­té, il faut consta­ter que la durée moyenne des mis­sions est sen­si­ble­ment plus éle­vée dans le coa­ching d’affaires : 18 mois en moyenne (source Le Centre Natio­nal du Coa­ching®) contre 6 mois en moyenne dans le coa­ching d’entreprise/professionnel ou exe­cu­tive coa­ching (source Fédé­ra­tions de coa­ching).

Les pro­ces­sus de déci­sion étant beau­coup plus directs dans les TPE PME, les délais de signa­ture d’une mis­sion de coa­ching d’affaires sont éga­le­ment beau­coup plus courts, ce qui réduit d’autant les coûts de com­mer­cia­li­sa­tion.

Côté charges d’exploitation, il est à noter que le coa­ching d’affaires per­met de fonc­tion­ner de façon très opti­mi­sée. Les prin­ci­paux postes de dépenses pour un cabi­net de coa­ching d’affaires sont : la rému­né­ra­tion du coach d’affaires (et les coti­sa­tions sociales affé­rentes), les coûts mar­ke­ting et com­mu­ni­ca­tion (géné­ra­tion de contacts, visi­bi­li­té) et les coûts de for­ma­tion (ini­tiale et conti­nue). A la marge inter­viennent des frais de dépla­ce­ments, de secré­ta­riat, comp­tables, ban­caires, d’assurances. Le coach d’affaires peut amé­na­ger son cabi­net dans un espace de tra­vail chez lui.

Coach d’affaires, un métier passionnant qui a trouvé ses marques sur le marché

Le coa­ching d’affaires est un métier épa­nouis­sant ‑contri­buer chaque jour à la réus­site des diri­geants d’entreprise de tout sec­teur et de leurs équipes- avec une grande diver­si­té ‑type de diri­geants, situa­tions, sujets et sec­teurs d’activité cou­verts- qui per­met d’éviter la rou­tine. Et c’est un métier exi­geant ‑en termes de pos­ture, de niveau d’énergie et de savoir-faire requis-.

Il est donc heu­reux de consta­ter qu’il a désor­mais trou­vé un modèle éco­no­mique pérenne et ren­table qui per­met d’en vivre serei­ne­ment dans la durée pour ceux qui s’y lancent. Cela va per­mettre d’accompagner les besoins crois­sants du mar­ché liés au déve­lop­pe­ment de l’entrepreneuriat en France et à la com­plexi­té et soli­tude crois­santes du métier de chef d’entreprise.

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu