fbpx

Recherche coachs capables de cultiver la confiance des dirigeants ?

Confiance des dirigeants

Le confi­ne­ment a repré­sen­té un véri­table défi pour tous les diri­geants, même s’ils ne l’ont pas tous vécu de la même façon. Com­ment ont-ils fait pour le gérer le mieux pos­sible ? Com­ment ne se sont-ils pas lais­sés débor­der, voire démo­ra­li­ser ?

Pour ten­ter de gérer cette situa­tion au mieux, il faut com­prendre ce qu’il se passe lorsqu’on est confron­té à une situa­tion face à laquelle on se sent plus ou moins dépas­sé.

L’Homme a tou­jours été en inter­ac­tion avec son envi­ron­ne­ment : chaque être vivant n’existe pas que par lui-même, son exis­tence est un va et vient per­ma­nent entre la néces­si­té d’être en inter­ac­tion avec ses pairs et celle de s’en dif­fé­ren­cier.

Cela explique, de fait, nombre de réac­tions de diri­geants car nous y sommes tous sou­mis. Dès que l’on a la sen­sa­tion de perdre la maî­trise de ce va et vient, on se sent débor­dé et c’est la peur qui pré­do­mine. Or, pour qu’une orga­ni­sa­tion fonc­tionne bien, la confiance est l’un des fac­teurs déter­mi­nants.

Dans ce type de contexte, qu’est-ce qui va per­mettre au diri­geant de ras­su­rer ses équipes ?

Il s’agit pour lui d’avoir conscience qu’il est le « géné­ra­teur de confiance ». Lui seul, dans le contexte de son entre­prise, est res­pon­sable de la confiance qu’auront ses équipes tout comme il peut être res­pon­sable de leurs angoisses. Il doit tou­jours avoir cela en tête pour main­te­nir cette confiance. Il doit d’ailleurs dif­fu­ser cette confiance tout en pre­nant en compte les per­son­na­li­tés et les besoins de cha­cun. La confiance s’instaure aus­si en échan­geant, en écou­tant, en dis­cu­tant ; bref, en com­mu­ni­quant. En par­lant vrai, c’est-à-dire en n’ayant pas peur d’être trans­pa­rent. Cette situa­tion sus­cite angoisses et peur chez tout le monde. Culti­ver la confiance, celle où cha­cun peut faire confiance à l’autre per­met de se sen­tir acteur, utile.

En résu­mé, « se faire confiance » est un fac­teur-clé au sein de l’entreprise, au-delà même d’un confi­ne­ment.

Un diri­geant a tou­jours néces­si­té de s’entourer de par­te­naires capables de l’aider à avoir confiance quels que soient les moments qu’il tra­verse. Un coach d’affaires, par exemple, est capable de lui faire dépas­ser, dans une situa­tion comme celle que nous tra­ver­sons, sa culpa­bi­li­té, ses regrets, ses sen­ti­ments d’impuissance qui, en les res­sas­sant, finissent par ren­for­cer le sen­ti­ment d’être dépas­sé par les évé­ne­ments au détri­ment d’un véri­table « lâcher prise » qui lui per­met­trait d’aller de l’avant.

Le coach d’affaires est jus­te­ment capable de lui faire dépas­ser ses sen­ti­ments d’impuissance ou de culpa­bi­li­té pour aller vers un véri­table “lâcher prise” qui lui per­met­tra d’aller de l’avant.

Vous êtes coach ou vous souhaitez le devenir ?

Contactez-nous vite

Page Contact
Je sou­haite m’ins­crire à la news­let­ter

Inscrivez-vous au webinaire

Webinar Le Centre National du Coaching
comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu