fbpx

« R » comme Reprise après confinement,
mais aussi comme les 4R de la communication interne

les 4R de la communication interne

Le dé-confi­ne­ment est en cours depuis le 11 mai. Il ne résout en rien la crise que nous tra­ver­sons, et donc implique que le diri­geant d’entreprise pré­pare sa com­mu­ni­ca­tion interne et externe.

Cet article vise à vous aider à prendre les devants et pré­pa­rer votre com­mu­ni­ca­tion interne. Pour faire simple et mémo­rable, nous allons l’articuler autour des 4R : Remer­cier, Ras­su­rer, Remo­bi­li­ser et Recon­naître (Régu­liè­re­ment).

Pré­voyez une prise de parole au moment de la sor­tie du confi­ne­ment, c’est une étape mar­quante. En tant que diri­geant, votre rôle consiste à anti­ci­per, infor­mer et s’informer, gui­der, moti­ver…

Que votre acti­vi­té ait ces­sée ou non pen­dant le confi­ne­ment, que vos sala­riés aient la pos­si­bi­li­té d’utiliser le télé­tra­vail ou non, le dé-confi­ne­ment est un chan­ge­ment qui peut géné­rer de nou­velles craintes au niveau sani­taire, mais aus­si sur la situa­tion éco­no­mique glo­bale ou cen­trée sur l’entreprise.

Dans ce cli­mat rem­pli d’incertitudes, il n’y aura jamais trop de com­mu­ni­ca­tion. Cette étape est une oppor­tu­ni­té de com­mu­ni­quer, même si vous n’avez pas toutes les réponses aux ques­tions qui se pose­ront Il vaut mieux faire part de son absence de réponse sur un sujet pré­cis que de ne rien dire du tout.

REMERCIER

Il est tou­jours impor­tant de mon­trer sa gra­ti­tude. Alors n’hésitez pas à remer­cier vos sala­riés pour le tra­vail accom­pli pen­dant le confi­ne­ment, et/ou pour leur pré­sence au moment du dé-confi­ne­ment. Et conti­nuez à leur mon­trer votre gra­ti­tude à chaque étape fran­chie dans les mois à venir, à leur enga­ge­ment et moti­va­tion au tra­vail dans ces moments où cha­cun peut être affec­té par la crise sani­taire et éco­no­mique par­mi ses proches. Les atten­tions contri­buent à « huma­ni­ser la reprise et valo­ri­ser les sala­riés. ».

RASSURER

Cette sor­tie de confi­ne­ment ne man­que­ra pas de relan­cer les dis­cus­sions entre sala­riés. Cela ne se fera sans doute plus autour de la machine à café, mais Camille et Patrick trou­ve­ront leur façon de se racon­ter leurs anec­dotes de confi­ne­ment, mais aus­si leur crainte sur l’impact que cette crise du covid-19 créé sur la situa­tion éco­no­mique de l’entreprise et leurs emplois. Vous devez leur mon­trer que vous vous sou­ciez d’eux et que vous avez un plan de sor­tie de crise.

  • Pre­nez de leurs nou­velles et voyez où ils en sont sur la courbe de Kübler-Ross (cf. Article Sor­tir plus fort des tur­bu­lences liées au confi­ne­ment).
  • Détaillez les mesures mises en place pour pro­té­ger leur san­té et donc celles de leurs proches (dés­in­fec­tion, espaces de tra­vail, res­tau­ra­tion…)
  • Faites le point sur ce qui a été fait pen­dant le confi­ne­ment (mesures gou­ver­ne­men­tales, aides…), ain­si que sur la situa­tion du car­net de com­mande, de la tré­so­re­rie… la trans­pa­rence est un élé­ment clé de la confiance.
  • Pro­je­tez cha­cun sur les points forts de l’entreprise sur les­quels vous allez vous appuyer pour la relance.
  • Soyez trans­pa­rent sur les pos­si­bi­li­tés de télé­tra­vail ou non, sur les impli­ca­tions pour les congés…
  • Inci­tez cha­cun à poser des ques­tions : c’est un moyen d’informer, de pur­ger les craintes, les doutes…

REMOBILISER

Des­si­nez les pers­pec­tives de la reprise : Com­men­cez par rap­pe­ler le sens de la mis­sion de l’entreprise et des contri­bu­tions de cha­cun. Par­ta­gez le bilan que vous faites en inté­grant ce que la crise a mis en évi­dence comme oppor­tu­ni­tés d’améliorations en interne (orga­ni­sa­tion, pro­cess, digi­ta­li­sa­tion, sim­pli­fi­ca­tion…), et au niveau des affaires (nou­velles offres, nou­veaux canaux de pros­pec­tion…). Pro­fi­tez-en pour par­ta­ger que cette com­mu­ni­ca­tion interne sera régu­lière.

  • Rap­pe­lez le sens de l’entreprise et par­ta­gez le (nou­vel) objec­tif com­mun (le tra­vail conti­nue).
  • Voyez (ou inci­tez vos mana­gers à voir) vos sala­riés indi­vi­duel­le­ment en par­ta­geant les objec­tifs de cha­cun
  • Don­nez des repères pour avan­cer, mar­quer les étapes clés
  • Faites de la diver­si­té* de l’équipe une force et met­tez le col­lec­tif en avant
  • Favo­ri­sez la com­mu­ni­ca­tion entre eux (via Trel­lo, Slack…) pour évi­ter l’isolement, et faire émer­ger des solu­tions et des réponses à des ques­tions en réso­lu­tion
  • Main­te­nez la com­mu­ni­ca­tion indi­vi­duelle et col­lec­tive (via What­sapp, Slack, Zoom, Teams…) pour les réunions et inter­ac­tions quo­ti­diennes

*Cha­cun peut-être à dif­fé­rentes phases de la courbe de Kübler-Ross, les plus avan­cés pour­ront créer un effet d’en­traî­ne­ment (cf. Article Sor­tir plus fort des tur­bu­lences liées au confi­ne­ment).

RECONNAÎTRE (Régulièrement)

Nous tra­ver­sons une crise sans pré­cé­dent. Cha­cun la vit dif­fé­rem­ment, et s’impose des nou­velles contraintes, de nou­velles habi­tudes. Il est plus que jamais impor­tant de recon­naître les efforts et les réus­sites indi­vi­duelles et col­lec­tives. Recon­naître c’est faire preuve d’attention, valo­ri­ser et déve­lop­per l’engagement vers la réus­site.

  • Impli­quez vos col­la­bo­ra­teurs, vos sala­riés, deman­dez leur avis, faites des son­dages
  • Mesu­rez les résul­tats des actions, faites des bilans régu­liers de la situa­tion, des pro­grès
  • Célé­brez l’atteinte d’objectifs, les dif­fé­rentes étapes clés… indi­vi­duel­le­ment et col­lec­ti­ve­ment.

Voi­là notre contri­bu­tion sur la com­mu­ni­ca­tion interne à pré­voir autour des 4R, pour vous aider sur la voie de la RÉUSSITE.

comment Aucun commentaire pour l'instant

Vous pouvez être le premier à laisse un commentaire

mode_editLaisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. De plus, les autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués comme * *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

menu
menu